Nouvelle interface NEXUS DSC

Skyvision vous présente en avant première la nouvelle
interface de chez ASTRO DEVICES, la NEXUS DSC, elle reprend le meilleur de l’Argo
Navis et du Skycommander.

   Cette nouvelle interface présente beaucoup d’avantages
par rapport aux systèmes concurrents :
    –
Interface WIFI intégré à la demande, permettant
d’utiliser différents logiciels de cartographie sous toutes les plateformes existantes
(Android, IOS, PC). 
    – GPS intégré à l’interface  permettant la localisation de l’instrument et
une meilleure précision de pointage.
    – Port micro SD, permettant la mise à jour du système,
la création de listes d’observation et l’ajout de catalogues spécifiques.
   Cette interface possède
aussi sa propre source d’alimentation, fournie par une grosse batterie Lithium ion
polymère intégrée, l’ensemble est livré avec son chargeur multi régions, un
adaptateur allume cigare et un adaptateur USB, donc fini les piles. 

 

Coté mise en route, plusieurs icônes suivies d’un menu
déroulant sont disponibles au démarrage du Nexus DSC, facilitant les opérations
de réglages. L’initialisation est très intuitive, similaire à celle de l’Argo Navis
(Choix de la monture, résolution des encodeurs, vitesse de transmission etc..).
Une fois le Nexus aligné sur deux étoiles, plusieurs options de pointage sont
disponibles : utilisation des catalogues intégrés, entrée directe des coordonnés
des objets recherchés, le catalogue personnalisé à partir de la carte SD, l’utilisation
d’un logiciel externe. 
Le Nexus DSC est aussi doté comme l’Argo Navis, d’un système
de correction d’erreur de géométrie de structure, permettant obtenir une meilleure
précision de pointage.

En conclusion, je retrouve sur le Nexus DSC la même souplesse
d’utilisation du Skycommander et les réglages plus pointus de l’Argo Navis avec
en plus la connexion wifi et le GPS, me permettant d’utiliser le logiciel
Skysafari sur ma tablette. 
 Cette option qui peut paraitre être un gadget,
permet de faire des pointages d’objets difficiles, comme les comètes, les
étoiles doubles, les petites nébuleuses planétaires et les galaxies de faible magnitude
en toutes facilité. Coté tarif, le Nexus DSC se trouve entre le Skycommander et
l’Argo Navis tout en offrant des possibilités plus intéressantes que son concurrent
direct l’Argo Navis. Dans cet essai, le Nexus DSC est connecté à mon StellarCat
monté sur le T300 Skyvision. La qualité de pointage en GOTO est équivalente à
celle du Skycommander ou de L’Argo Navis, que ce soit en commande directe sur le
boitier ou en Wifi.  

       Vous pouvez consulter la fiche produit dans notre boutique : Nexus-DSC